Un regard...
en 652 articles
et 367 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL

Partenaire « Presse » sur OASIS
LE SOCIOGRAPHE - Recherches en travail social - Revue publiée par l'Institut Régional du Travail Social du Languedoc-Roussillon












Protéger





jeudi 10 avril 2014
Adolescents abusĂ©s - GĂ©nĂ©ration nextĂ©e par un silence virtuel
Sofia KELAIAIA


On s’est tous entendu dire au moins une fois : « ah mais c’est abusĂ© ! » La notion de l’abus renvoie ici Ă  l’excès et au pouvoir exercĂ© sur autrui. Je fais rĂ©fĂ©rence Ă  ces ados que l’on suit dans le cadre de l’AEMO et qui se disent victimes d’un système Ă©ducatif inĂ©galitaire1. Leur profil dĂ©taille un parcours en ruptures scolaires et sociales, un milieu d’origine modeste auquel s’ajoute un schĂ©ma familial (...)

 


mardi 11 février 2014
Mineurs isolĂ©s Ă©trangers dans un lieu d’hĂ©bergement tenu par des ThĂ©nardier
Jean-Luc Rongé


C’est Ă  Paris, dans le XXe arrondissement, qu’un ancien CHRS a Ă©tĂ© rĂ©amĂ©nagĂ© pour accueillir des mineurs isolĂ©s Ă©trangers (MIE) « mis Ă  l’abri » dont la gestion est confiĂ©e Ă  France Terre d’Asile (FTDA) pour 75 jeunes (50 dans les lieux, 25 dans les hĂ´tels). L’immeuble du 5bis de la rue Stendhal dĂ©pend de la RĂ©gie immobilière de la Ville de Paris (RIVP), vouĂ© Ă  la dĂ©molition et la transformation en centre (...)

 


jeudi 24 janvier 2013
Les Services Sociaux : Aide Sociale Ă  l’Enfance


Quelques articles relatifs au sujet des Affaires Sociales ... qui amènent Ă  la question suivante : Pourquoi ne pas mettre en place des solutions alternatives au retrait (assistance, suivi, thĂ©rapie, etc...). Et toujours cette mĂŞme constatation : une confusion entre le principe de prĂ©caution avec le principe de (...)

 


mercredi 16 janvier 2013
Les conduites pré-prostitutionnelles chez les adolescents
Evelyne JOSSE


Le phĂ©nomène de la prĂ©-prostitution est apparu dans le monde occidental au dĂ©but des annĂ©es 2000. Depuis, il n’a cessĂ© de se dĂ©velopper. Ces nouvelles pratiques adoptĂ©es par des adolescents, majoritairement de sexe fĂ©minin, Ă©chappent gĂ©nĂ©ralement Ă  la vigilance des parents et autres adultes responsables de leur Ă©ducation. Les donnĂ©es disponibles sur la prostitution des mineurs et des jeunes adultes sont (...)

 


vendredi 5 décembre 2008
L’enfant et la sĂ©paration parentale
Joël PLANTET


Les sĂ©parations parentales conflictuelles peuvent mettre des enfants en danger. Le 20 novembre, la DĂ©fenseure des enfants prĂ©conise l’extension de la mĂ©diation familiale et de la formation des professionnels Un enfant sur quatre ne vit pas avec ses deux parents. Qui plus est, 65 % de l’activitĂ© des tribunaux de grande instance est absorbĂ©e par le contentieux familial. La multiplication actuelle des (...)

 


mercredi 23 janvier 2008
L’Oned remet son troisième rapport annuel
ONED - Observatoire national de l’enfance en danger


L’Observatoire national de l’enfance en danger (Oned) a remis Ă  M. Xavier Bertrand, Ministre du Travail, des Relations Sociales et de la SolidaritĂ©, son troisième rapport au parlement et au gouvernement. Celui-ci a Ă©tĂ© rendu public le 15 janvier 2008. ComposĂ© de trois chapitres, ce rapport est publiĂ© au terme d’une annĂ©e charnière qui a vu l’aboutissement de plusieurs rĂ©formes lĂ©gislatives majeures, (...)

 


mardi 3 juillet 2007
Les adolescents ne sont pas des adultes


Un des premiers projets de loi, prĂ©sentĂ© Ă  l’assemblĂ©e nationale dès Juillet 2007, entend abaisser l’age de la majoritĂ© pĂ©nale de 18 Ă  16 ans pour les adolescents rĂ©cidivistes. Ces adolescents seront traitĂ©s comme des adultes. Des professionnels de l’enfance, magistrats, pĂ©dopsychiatres, Ă©ducateurs, enseignants, spĂ©cialistes de la jeunesse lancent un appel pour une Ă©valuation des politiques publiques (...)

 


lundi 28 mai 2007
Le Conseil général juge et partie
Charles SÉGALEN


PrĂ©cĂ©dĂ© des rapports de l’ONED , de Broissia , Nogrix et Bloche-PĂ©cresse , le projet de rĂ©forme de la protection de l’enfance, se rĂ©clamant d’un « rĂ©el consensus » et appelant, gauche-droite confondues, Ă  « redĂ©finir l’intĂ©rĂŞt de l’enfant », Ă  sortir du « flou » la notion de danger, Ă  confier au conseil gĂ©nĂ©ral une « compĂ©tence gĂ©nĂ©rale », dĂ©nonçant l’effet « dĂ©responsabilisant » pour les parents de la justice (...)

 


mardi 24 avril 2007
Deux lois contre en attendant une loi pour le bien-ĂŞtre des enfant !
Jean-Pierre ROSENCZVEIG


Le dernier jour de la lĂ©gislature 2002-2005 les deux textes qui se tiraient la bourre depuis plusieurs mois sont arrivĂ©s au port. On a craint le pire pour la loi protection de l’enfance quand certains voulaient encore charger la barque Ă  l’heure d’en terminer. En tout cas il a fallu recourir Ă  des commissions mixtes paritaires pour l’un comme pour l’autre avec le souci Ă©vident aussi de ne pas faire (...)

 


lundi 16 avril 2007
Le département, la commune et la prévention
Jean-Luc Rongé


La rĂ©forme de la protection de l’enfance : les deux lois rĂ©cemment adoptĂ©es mĂ©langent les compĂ©tences du prĂ©sident du conseil gĂ©nĂ©ral et du maire... et pourtant, il est encore possible de les distinguer Nous ne pouvons penser comme Philippe Bas qui ne croit pas que ce sont les mĂŞmes jeunes qui seront en danger, au sens de la lĂ©gislation sur la protection de l’enfance, et en voie de marginalisation, (...)

 


vendredi 16 juin 2006
RĂ©former la protection de l’enfance : de la loi au projet !
Jean LAVOUÉ


Les français souhaitent du changement : ils en appellent Ă  plus de participation. Ils se trouvent enfermĂ©s dans des dispositifs administratifs et lĂ©galistes qui ne leur permettent pas de donner le meilleur d’eux-mĂŞmes et fondamentalement d’être reconnus dans leur action. La panne de citoyennetĂ© est avant tout panne de reconnaissance. Reconnaissance notamment par l’Etat des acteurs intermĂ©diaires sans (...)

 


dimanche 14 mai 2006
La protection de l’enfance au cĹ“ur des passions politiques
Association "Éducation art du possible"


Une rĂ©forme de la protection de l’enfance en danger va ĂŞtre prĂ©sentĂ©e au Parlement, rejoignant les prĂ©conisations d’une dizaine de rapports d’origine parlementaire ou institutionnelle. Sur fond d’affaires retentissantes de pĂ©dophilie et de nĂ©gligences parentales graves s’est construit en quelques mois un large consensus modernisateur Ă  partir des points suivants : modifier la rĂ©partition des compĂ©tences (...)

 


vendredi 7 avril 2006
Pour une Ă©valuation globale du dispositif français de protection de l’enfance !
Jean LAVOUÉ


« Le socle de l’AEMO passe par une relation humaine engagĂ©e dans un processus de changement. » VoilĂ  le parti-pris Ă©noncĂ© par Denis Vernadat pour ces XXVIèmes assises du CNAEMO . Ce parti-pris, je le partage pleinement : c’est celui d’une intervention fondĂ©e sur la relation humaine, donc sur la relation entre des sujets, et orientĂ©e vers le changement. Cela suppose un travail de transformation incessant, (...)

 


mardi 21 mars 2006
RĂ©flexions et propositions du CSTS pour une rĂ©forme de la protection de l’enfance
CSTS - Conseil Supérieur du Travail Social


Le Conseil SupĂ©rieur du Travail Social a Ă©tĂ© invitĂ© par Madame Fabienne Quiriaux, conseillère de Monsieur Philippe Bas, Ă  apporter son expertise au Ministre dĂ©lĂ©guĂ© Ă  la sĂ©curitĂ© sociale, aux personnes âgĂ©es, aux personnes handicapĂ©es et Ă  la famille, Ă  formuler ses avis et suggestions pour la future Loi-cadre de la protection de l’enfance permettant d’amĂ©liorer la cohĂ©rence du dispositif et les pratiques des (...)

 


mardi 14 mars 2006
Faut-il encore placer les enfants ?
Nicolas GAY


Dans le cadre de l’exercice des mesures Ă©ducatives, une question demeure pierre d’achoppement, de manière rĂ©currente, Ă  la fois pour les philosophies d’intervention, les stratĂ©gies Ă  l’oeuvre, comme les techniques usitĂ©es : il s’agit de la question du placement d’enfant(s). Faut-il considĂ©rer ce phĂ©nomène comme faisant partie intĂ©grante du processus Ă©ducatif de protection de l’enfance, notamment en milieu (...)

 


lundi 4 juillet 2005
De la dite incompétence des travailleurs sociaux
Jean-Pierre LEBLANC


Depuis quelques temps, des affaires graves d’abus sexuels commis sur des enfants, conduisent certains Ă  s’interroger sur l’efficacitĂ© des mesures mĂ©dico-sociales et Ă©ducatives articulĂ©es Ă  la protection de l’enfance. On peut en venir ainsi Ă  douter de la compĂ©tence, voire de l’utilitĂ© des travailleurs sociaux qui conduisent ces mesures, comme cela transpire parfois dans certains articles de presse. C’est (...)

 


vendredi 8 avril 2005
A propos des pratiques Ă©ducatives
C.N.A.E.M.O.


Aborder la question des pratiques en AEMO, c’est d’abord s’entendre sur ce qui les organise, autrement dit ce qui fonde les missions qui nous sont confiĂ©es. Les mesures Ă©ducatives qu’elles soient administratives ou judiciaires sont lĂ©gitimĂ©es en droit. Le CNAEMO rappelle ici son attachement au dispositif original de protection de l’enfance, au travers d’un système dit Ă  double entrĂ©e du fait de la (...)

 


vendredi 18 février 2005
L’ordonnance de 45 a fĂŞtĂ© ses soixante ans
Joël PLANTET


« Contre l’enfermement, faire le choix de l’éducation » : Ă  l’occasion du soixantième anniversaire de l’ordonnance du 2 fĂ©vrier 1945 relative Ă  l’enfance dĂ©linquante, les personnels de la protection judiciaire de la jeunesse ont rappelĂ© leurs prioritĂ©s. Dans la rubrique de l’enfance dĂ©linquante, nous revenons de loin : Ă©tablissements pĂ©nitentiaires (telle la prison de La petite Roquette en 1836), colonies (...)

 


mercredi 26 janvier 2005
« AEMO : pour quelle protection de l’enfance ? »
C.N.A.E.M.O.


Chaque annĂ©e nous rappelons que l’AEMO ne peut s’envisager comme statique, comme insensible Ă  un environnement qui n’est justement pas figĂ©. Tout comme ce « social » est en mouvement, nos services, nos pratiques et actes professionnels, sont en interrogation constante. Cela n’est donc pas nouveau. Cependant ces dernières annĂ©es sont riches en interpellations et parfois en bouleversements quant Ă  l’AEMO (...)

 


vendredi 21 janvier 2005
Quelles interrogations pour la pratique professionnelle ?
Marie-Geneviève MOUNIER


Progressivement depuis le dernier quart du XIXème Siècle, l’enfant a fait l’objet d’une rĂ©elle prise en considĂ©ration. Il est devenu un sujet Ă  part entière qui demande une protection de l’Etat en cas de dĂ©faillance de la famille ou de tout groupe dans lequel il est susceptible de vivre. C’est ainsi que l’émergence de ce courant de pensĂ©e a Ă©tĂ© favorable Ă  l’application de la Convention Internationale (...)

 


vendredi 10 décembre 2004
Le paysage contestĂ© de la protection de l’enfance
Joël PLANTET


VĂ©ritable pavĂ© dans la mare, le rapport de Claire Brisset, DĂ©fenseure des enfants, dĂ©nonce clairement les effets nĂ©gatifs de la dĂ©centralisation. L’écrit Ă©met quelques propositions fort prĂ©cises, dont certaines concernent la formation des travailleurs sociaux SĂ©vère constat ! « Il n’y a plus aujourd’hui de politique unifiĂ©e de l’enfance au niveau national : l’État n’a plus les moyens d’exprimer et de faire (...)

 


vendredi 19 novembre 2004
Quelles rĂ©ponses apporter aujourd’hui Ă  l’enfance en danger ?
Joël PLANTET


Maltraitances, abus, carences Ă©ducatives... Comment recenser au plus juste les enfants en danger ou « en risque » ? Ă€ partir de donnĂ©es dĂ©partementales, l’Odas propose un constat. Et quelques pistes de rĂ©ponses, dans le cadre d’une prochaine loi sur la protection de l’enfance L’enfant maltraitĂ©, pour l’Observatoire national de l’action sociale dĂ©centralisĂ©e (Odas) , est « celui qui est victime de (...)

 


dimanche 14 novembre 2004
Autorité et adolescence
Hervé COPITET


Qu’en est-il de l’autoritĂ© dans le cadre de la prise en charge d’adolescents en internat Ă©ducatif, mais aussi de jeunes enfants car, dit-on, les petits « s’y mettent Ă©galement »... L’autoritĂ©, vĂ©ritable « tarte Ă  la crème » du discours ambiant depuis maintenant quelques annĂ©es dans le champ Ă©ducatif, ou sĂ©rieux dĂ©bat masquant en arrière plan une vraie difficultĂ© des Ă©quipes Ă©ducatives encadrant des adolescents (...)

 


dimanche 6 juin 2004
ADOLESCENTS « DÉLINQUANTS »
Claude MARTIN


Le livre reprend l’essentiel de la thèse de Madame C. Martin. Il s’adresse Ă  tous ceux qui, soucieux de ne pas s’arrĂŞter aux idĂ©es prĂ©conçues et aux recettes faciles, s’efforcent de comprendre et d’accompagner les personnes qui ont Ă©tĂ© victimes de graves carences affectives. Aimer celui qui, « parce qu’il souffre, blesse » ; lĂ  est l’essentiel. Mais les « bons sentiments » paraissent souvent, de prime (...)

 


dimanche 7 mars 2004
Qui protège-t-on ?
Jean-Luc Rongé


Les Français peuvent ĂŞtre rassurĂ©s... on s’occupe de leur sĂ©curitĂ©. Pas une semaine ne passe sans que des dispositions soient prises pour accroĂ®tre le sentiment que nul crime, nul dĂ©lit, voire mĂŞme l’infraction de police ou la plus petite incivilitĂ© demeureront dĂ©sormais impunis. Et parfois mĂŞme, on crĂ©e des machins tout Ă  fait encombrants, dont l’usage peut s’avĂ©rer Ă  terme plus dangereux qu’utile, comme (...)

 


dimanche 31 août 2003
Faut-il dĂ©centraliser la P.J.J. pour Ă©viter son naufrage ?
Jean-Pierre BARTHOLOMÉ


Après trois ans d’enquĂŞte entre 1996 et 2000, la Cour des comptes a remis dĂ©but juillet 2003 au PrĂ©sident de la RĂ©publique un rapport très critique qui Ă©reinte la protection judiciaire de la jeunesse (P.J.J.) en pointant un contrĂ´le de gestion dĂ©faillant, une absence d’évaluation des actions, le manque de coordination de la direction, l’insuffisante mobilitĂ© du personnel. Les termes mĂŞmes utilisĂ©s par (...)

 


jeudi 26 juin 2003
L’administrateur ad hoc : le point de vue d’un magistrat
Bénédicte CAZANAVE


L’administrateur ad hoc du mineur n’a longtemps intĂ©ressĂ© que certains professeurs de droit spĂ©cialistes des incapacitĂ©s et de rares praticiens passionnĂ©s par cette matière. Mais depuis quelques annĂ©es, ce personnage confidentiel est devenu le sujet de multiples articles et colloques. Cette soudaine cĂ©lĂ©britĂ© ne va pas sans critique ni sans interrogation sur son rĂ´le, en particulier depuis l’entrĂ©e en (...)

 


samedi 24 mai 2003
L’assistance Ă©ducative après le dĂ©cret du 15 mars 2002
Yann FAVIER


« L’institution de l’assistance Ă©ducative se prĂ©sentait grevĂ©e d’un passif involontairement politique. Issue d’un rĂ©gime d’ordonnances, expĂ©ditive dans ses procĂ©dures, tenant les avocats Ă  distance, elle faisait aisĂ©ment figure d’innovation autoritaire (...). Personne n’avait envie de demander Ă  cette institution oĂą Ă©taient ses miracles : il y avait chez ses apĂ´tres trop d’enthousiasme, et disons le mot, de (...)

 


dimanche 9 février 2003
OĂą est passĂ© l’enfant en danger ?
Charles SÉGALEN


Les rapports Naves-Cathala, Deschamps et RomĂ©o fustigent le peu d’intĂ©rĂŞt accordĂ© Ă  la contractualisation de l’assistance Ă©ducative au profit de sa judiciarisation, au regard notamment du droit des usagers ou du droit comparĂ© en Europe . Les enquĂŞtes annuelles de l’Observatoire national de l’action sociale dĂ©centralisĂ©e (ODAS) insistent dĂ©sormais sur la diffĂ©rence entre enfants maltraitĂ©s et enfants en (...)

 


dimanche 1er décembre 2002
Ouvrons nos fenĂŞtres !
Alain GREVOT


Dans la plupart des dispositifs de protection de l’enfance des pays occidentaux, les dĂ©cisions de placements judiciaires d’enfants partagent, tout du moins dans un premier temps, deux objectifs : le premier est la protection physique et morale de l’enfant par l’organisation d’une supplĂ©ance familiale garantissant sa santĂ©, sa sĂ©curitĂ© et ses conditions d’éducation de base ; le second est la (...)

 


dimanche 1er décembre 2002
Les doubles mesures et la question de la parentalité
Henri MIALOCQ


Il est nĂ©cessaire aujourd’hui de penser l’intervention socio-Ă©ducative auprès de l’enfant comme une action conjuguĂ©e Ă  celle qui est menĂ©e auprès des parents ; soutenir les capacitĂ©s parentales aussi bien que protĂ©ger l’enfant constituent les Ă©lĂ©ments essentiels de la pratique. C’est lĂ  que nous pouvons rencontrer l’application de « doubles mesures » qui consistent Ă  mettre en oeuvre simultanĂ©ment une mesure (...)

 


mardi 22 octobre 2002
Autorité parentale et soins médicaux
Jacques TRÉMINTIN


Un adolescent se blesse au doigt : un Ă©clis de mĂ©tal rentre dans la jointure d’une de ses phalanges. L’infirmerie de son lycĂ©e professionnel n’arrive pas l’extraire. Le mĂ©decin qui le reçoit non plus. Direction, les urgences hospitalières. LĂ , l’action mĂ©dicale suspend son vol : « il nous faut une autorisation de soin des parents, car une anesthĂ©sie locale sera peut-ĂŞtre nĂ©cessaire ». AussitĂ´t le (...)

 


dimanche 15 septembre 2002
Le contrĂ´le judiciaire, Cheval de Troie de l’enfermement des mineurs
Christophe CARDET


Le droit pĂ©nal des mineurs est-il soluble dans le droit pĂ©nal des majeurs ? Question saugrenue, en apparence, tant il est vrai que depuis plusieurs dĂ©cennies, et tout particulièrement depuis l’entrĂ©e en vigueur de l’ordonnance du 2 fĂ©vrier 1945, le droit des mineurs cultive la diffĂ©rence (traitement pĂ©nal particulier, spĂ©cialisation des fonctions et des juridictions). AltĂ©ritĂ© fertile puisque, dans le (...)

 


lundi 26 août 2002
LE BON SENS ET LE MAUVAIS SENS
Laurent GEBLER , Yvan GUITZ


« Toutes les Ă©tudes montrent que, depuis plusieurs annĂ©es, la dĂ©linquance des mineurs s’accroĂ®t, se durcit et se rajeunit. » « L’intervention tardive du juge et les dĂ©lais sont tels que, ni l’environnement, ni les jeunes eux-mĂŞmes, ne perçoivent aisĂ©ment le rapprochement entre les faits commis et la peine », « AmĂ©liorer l’efficacitĂ© du traitement de la dĂ©linquance des mineurs, c’est aussi mieux juger les (...)

 


mercredi 19 juin 2002
DU JEU ET DES DÉLINQUANTS
Bernard BALZANI , G.KAINZ , JP. VIDIT


Le livre que nous prĂ©sentons tente de rendre compte cliniquement d’une expĂ©rience menĂ©e avec des adolescents psychopathes confiĂ©s Ă  une institution chargĂ©e de les rĂ©Ă©duquer et de les rĂ©insĂ©rer. Dans le cadre de cette prise en charge une activitĂ© de mĂ©diation utilisant le sociodrame fut mise en place Ă  l’initiative du psychologue de l’institution relayĂ© par des Ă©ducateurs qui voulurent bien s’y intĂ©resser, (...)

 


dimanche 2 juin 2002
L’utilitĂ© des critères indicateurs de placement ?
Maurice BERGER


La question des critères qui permettent d’évaluer la nĂ©cessitĂ© de sĂ©parer judiciairement un enfant de ses parents est une question Ă  la fois pertinente et surrĂ©aliste. En effet, d’un cĂ´tĂ© nous avons maintenant des indicateurs prĂ©cis qui permettent d’avoir une marge d’incertitude rĂ©duite. D’un autre cĂ´tĂ©, nous savons que ces indicateurs sont et seront encore longtemps inutiles pour des raisons affectives. Nous (...)

 


mardi 8 janvier 2002
L’évolution de la notion de défense en assistance éducative
Michel ALLAIX


« La loi française multiplie les prĂ©cautions contre la parole de l’enfant et contre son accès direct Ă  la justice ; or, en assistance Ă©ducative, le seul domaine oĂą le mineur peut lui-mĂŞme saisir le juge et faire appel de ses dĂ©cisions, il fut constater que le système a toujours fonctionnĂ© et n’a jamais contribuĂ© Ă  dresser le mineur contre sa famille ». - Jacqueline Rubellin-Devichi, professeur Ă©mĂ©rite de (...)

 


mercredi 12 décembre 2001
La notion de référence éducative en internat éducatif
François GOURAUD


La notion de rĂ©fĂ©rence Ă©ducative et toutes les dĂ©clinaisons approchantes de ces termes affichent pour les tutelles, les professionnels et les diverses populations Ă  la fois des pratiques et des modes d’organisation et ainsi participent Ă  faire valoir un aspect de la professionnalisation des travailleurs sociaux. NĂ©anmoins, ces mots « sĂ©sames » ouvrent sur quelles rĂ©alitĂ©s, quels dĂ©bats, quelles (...)

 


mercredi 5 décembre 2001
La délinquance des mineurs
Christine LAZERGES


« Le problème de l’enfance coupable demeure l’un des problèmes les plus douloureux de l’heure prĂ©sente. Les statistiques les plus sĂ»res, comme les observations les plus faciles, prouvent, d’une part, que la criminalitĂ© s’accroĂ®t dans des proportions fort inquiĂ©tantes, et d’autre part, que l’âge moyen de la criminalitĂ© s’abaisse selon une courbe très rapide ». Ce constat n’est pas extrait d’une rĂ©cente (...)

 


dimanche 25 novembre 2001
La France peut-elle se passer d’une vĂ©ritable rĂ©vision de son dispositif ?
Alain GREVOT


En 1991, dĂ©couvrant le dispositif anglais de protection de l’enfance et faisant une revue des grands quotidiens nationaux, nous fĂ»mes quelque peu surpris de trouver des grands titres d’une agressivitĂ© stupĂ©fiante, pour un lecteur français, envers les professionnels de ce domaine. Ainsi le titre du Daily Mail : « Virons les tous et repartons de zĂ©ro ! », propos recueillis auprès du Pr. Marshland, (...)

 


mercredi 21 novembre 2001
Protection de l’enfance : les grandes idĂ©es, et le terrain
Joël PLANTET


RĂ©unis Ă  la Sorbonne, les États gĂ©nĂ©raux de la protection de l’enfance avaient annoncĂ©, par la voix de plusieurs ministres, leur intention d’amĂ©liorer encore la lutte contre la maltraitance. Ils ont Ă©tĂ© perturbĂ©s par l’irruption des personnels de la Protection judiciaire de la jeunesse. Fantassins contre mandarins ? Nous sommes le 15 novembre 2001, dans la belle salle circulaire sorbonnarde. A la tribune, (...)

 


dimanche 4 novembre 2001
Stop les discours de retour Ă  l’ordre Ă©ducatif
Laurent OTT


On assiste dans la presse Ă©crite Ă  une accumulation de textes portant sur les manques ou carences Ă©ducatives des jeunes des banlieues et mettant en cause une approche humaniste et dĂ©mocratique de cette Ă©ducation, telle qu’elle serait censĂ©e se prĂ©senter en France (texte paru dans LibĂ©ration de MD.Gaulbert ; article du Monde diplomatique de ce mois concernant une soi-disant dĂ©rive socio-Ă©ducative de (...)

 


lundi 22 octobre 2001
Renommer la mesure de tutelle aux prestations sociales enfants pour mieux l’identifier
Serge ROCHE


GĂ©rer les paradoxes n’est pas la moindre des difficultĂ©s pour les travailleurs socio-Ă©ducatifs et cela peut participer Ă  « leurs malaises ». Il est sage et prudent du coup d’éviter les caricatures stĂ©riles et enfermantes. Je propose ainsi de ne pas opposer de façon simpliste les notions d’éducation et de contrĂ´le, pas plus les notions d’aide et de contrĂ´le. Le contrĂ´le peut ĂŞtre dĂ©fini comme l’exigence de (...)

 


lundi 10 septembre 2001
La parole de l’enfant en justice
Lilianne Daligand


« C’est un bel enfant de dix ans », s’enorgueillit sa marraine, la psychotĂ©rapeute Lilianne Daligand. Cette consultation juridique gratuite pour les enfants et adolescents de moins de dix-huit ans - donc les mineurs - a Ă©tĂ© initiĂ©e en mars 1990 par des avocats. Elle s’inscrit dans une rĂ©flexion qui a conduit, suite Ă  l’adoption en 1989 de la Convention internationale des droits de l’enfant, Ă  l’ouverture (...)

 


jeudi 15 février 2001
DĂ©linquance des mineurs : soyons cohĂ©rents !
Michel FRANZA


Telle une poussĂ©e de fièvre intemporelle, chaque prĂ©sentation des chiffres de la dĂ©linquance des mineurs mobilise les marchands de solutions miracles, les analystes patentĂ©s de l’observation d’une jeunesse en rupture, les croisĂ©s de la rĂ©pression et les prĂŞtres de l’éducation. Jusqu’à prĂ©sent, nous avions pu conserver un Ă©quilibre relatif entre la sanction et l’éducatif, entre la nĂ©cessaire dĂ©fense de (...)

 





# A voir sur le WEB
9 Références

InfoMIE.net
 

CNAEMO - Carrefour National de l’Action Educative en Milieu Ouvert
 

ANPF - Association Nationale des Placements Familiaux
 

DEI-France
 

Le blog de Jean-Pierre Rosenczveig
 

Réforme de la protection de l’enfance
 

ODAS Observatoire DĂ©centralisĂ© de l’Action Sociale
 

Le Journal du Droit des Jeunes
 

Michel HUYETTE - Paroles de Juges
 


# Documents JOINTS
A cette RUBRIQUE
RĂ©formant la Protection de l’enfance - Texte complĂ©tĂ©
 





 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

24 décembre 2018
« J’ai assistĂ© un Ă©lève en conseil de discipline »
Je suis dĂ©lĂ©guĂ©e de classe de 4e et après les vacances j’assiste Ă  un conseil de discipline mais je ne comprends pas pourquoi car l’élève a reçu des (...)

25 septembre 2018
La place du social dans la santé
A son origine, il y a plus d’un millĂ©naire, l’hĂ´pital Ă©tait le lieu d’accueil des plus pauvres. Sa fonction sociale Ă©tait essentielle. Au dĂ©but du XX (...)

29 décembre 2016
RECONNAITRE ET VALORISER LE TRAVAIL SOCIAL - Un Rapport et 23 Propositions
ces recommandations sont pertinentes.


8 décembre 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Madame, Merci pour cette analyse prĂ©cise dont j’ai hĂ©las trop tard compris les mĂ©canismes. En effet, je sors de mon silence avec une phobie pour (...)

13 juin 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
la matraitance peut etre du aussi a l etat psychologique des enfants .Enfant depressif, narcissique desociabilise car eux meme sont a la (...)

13 février 2016
La place du social dans la santé
article Ă  lire et Ă  imprimer


une équipe pour sortir les personnes âgée ...
poste Assistant social psychiatrie paris 12
recherche documentation [3]
Stage conseillère en économie sociale et f ...
Educ en prévention spécialisée [1]
Poste assistante sociale nice CDD
Pti coup de ras llbol
hierarchie assistante sociale/service hospit ...
Préparation de ma rentrée en formation
Projet de recherche CNRS
Recherche emploi sur Bordeaux
Besoin d'aide pour un projet de recherche
Assistance maîtrise ouvrage associative crà ...
offre emploi / Action de prévention
OFFRE EMPLOI CDD Moniteur Educateur temps pl ...
Dernier document mis en ligne

Le baromètre 115 synthĂ©tise les demandes et rĂ©ponses faites au numĂ©ro d’urgence au cours du mois de juillet 2016 dans les 45 dĂ©partements Ă©tudiĂ©s et Ă  Paris.

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent ĂŞtre reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2015

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |