Un regard...
en 647 articles
et 363 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL










jeudi 20 décembre 2001
Jean Brichaux
L’éducateur spécialisé en question(s)
La professionnalisation de l’activité socio-éducative

par Jacques TRÉMINTIN


L’ouvrage de Jean Brichaux marquera d’une pierre blanche le processus de constitution des savoirs professionnels du métier d’éducateur spécialisé. L’auteur nous propose ici un écrit d’une grande qualité, alliant la richesse des sources avec une sensibilité tout à fait remarquable qui ne peut que combler le professionnel qui le lit.


image 144 x 210 {JPEG} « Je me défends d’appartenir à cette race de « sachants » - race en voie de prolifération galopante - qui pensent peu mais s’agitent beaucoup et qui feignent ainsi de connaître ce qu’ils ne connaissent pas » proclame-t-il en introduction. Pourtant, il n’est pas si fréquent d’entendre parler de ce métier avec autant d’authenticité, de force et de justesse. L’éducateur spécialisé est le plus souvent perçu comme ce doux rêveur vaguement écologiste dont l’activité se définit d’autant plus mal que tout un chacun, en devenant parent, pourrait développer les compétences qu’on lui demande de posséder. C’est vrai, qu’au départ, dans le modèle tutélaire, la vocation, l’esprit missionnaire et le don de soi constituaient l’essentiel des bagages demandés pour exercer le métier. Puis, surgit l’idéal technicien qui fit illusion un temps, jusqu’au moment où on se rendit compte que la science n’était pas en mesure d’expliquer les pratiques éducatives avec autant de succès que les phénomènes naturels. La pratique éducative est une démarche de problématisation plus qu’une recherche de résolution de problèmes.

La dernière étape dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui est ce modèle réflexif qu’on peut relier au concept d’« accoucheur » de Socrate ou d’« enseignant centré sur l’élève » de Rogers. L’action de l’éducateur ne pourra tirer tous ses effets que si elle trouve un écho et une collaboration chez l’usager. De consommateur d’un produit proposé par un spécialiste, celui-ci devient expert de sa propre situation, l’éducateur étant dans l’accompagnement plus que dans la surveillance. On est loin ici de la logique du donneur de leçons imbu de son savoir : la relation est empreinte d’humilité. Elle se fonde aussi dans le postulat d’éducabilité, « dans cette croyance qu’il est concevable d’apporter à chacun quel que soit le déficit, ce supplément d’humanité que le fera grandir » (p.115) L’éducateur se sent comptable de l’émergence d’autrui mais a conscience de sa condition humaine et donc de sa finitude. Il peut ainsi échapper à toute tentation démiurgique en ne se sentant responsable ni de l’échec ni de la réussite de ceux qu’il aide. « L’éducateur peut échapper au sentiment d’inutilité s’il parvient à porter un regard neuf sur le banal, s’il comprend que l’essentiel se situe peut-être dans les interstices de l’ordinaire » (p.118) On comprend mieux ainsi, pourquoi la nature même de ce travail rend illusoire la construction d’un corpus théorique aussi précis que dans le cas de l’industrie ou de la gestion. L’éducateur spécialisé est un travailleur de l’immatériel et du symbolique : il n’a rien de tangible à montrer comme fruit de son labeur. Les situations auxquelles il est confronté sont marquées par l’unicité (ce qui a marché n’est pas reproductible), le multidimensionnel (avec des dimensions sociales, psychologiques, pédagogique, philosophiques, institutionnelles...), la simultanéité (il faut gérer l’ensemble sans négliger les besoins de chacun), l’urgence (haute contrainte temporelle), l’incertitude (anticipation de ce qui va se passer toujours aléatoire). En un mot comme en cent, il est impossible de modéliser le comportement à adopter en partant de la seule rationalité, d’une logique qui s’appuierait sur les seules hypothèses pour en déduire des solutions ou encore d’une approche disjonctive (c’est ceci ou cela). « Les mots, les symboles et même les métaphores ne parviennent que très exceptionnellement à traduire toute la richesse de ce que la personne a vécu, ressenti ou réalisé » (p.63). L’éducateur doit faire appel à de nombreuses ressources incertaines. Il doit par exemple se centrer sur la vraisemblance (logique abductive) et procéder à la déduction, sur une base relativement souple, de conclusions plausibles susceptibles d’être remises en cause ultérieurement (logique floue). Il doit s’appuyer largement sur son intuition, cette inspiration issue de son expérience qui l’amène à savoir sans savoir qu’il sait. Mais il a aussi recours à ce bricolage qui favorise l’inventivité face à une réalité où la contingence domine : sa sagacité et son sens de l’opportunité voisinent avec son flair et sa débrouillardise. Sans oublier l’improvisation qui sans épuiser le quotidien, constitue néanmoins la voie royale de la créativité. Le métier d’éducateur connaît une complexité au moins égale à celle des situations rencontrées. Seule la combinaison de l’expérience et de l’information, la complémentarité des deux instances psychiques que sont la raison et l’intuition s’avèrent efficaces. On mesure la difficulté de la transmission d’un tel « savoir s’y prendre ». Il ne s’acquiert qu’en partant du terrain pour y revenir après un détour réflexif alimenté par les apports théoriques des sciences humaines, mais aussi en partant de la théorie pour y revenir après un détour par la médiation pratique. Un rôle essentiel revient sur le terrain au professionnel expérimenté, véritable mentor qui n’est ni professeur, ni tuteur, ni superviseur, ni parangon, mais qui propose un compagnonnage cognitif et affectif favorisant le cheminement identitaire de l’éducateur en herbe. On le constate : le processus de professionnalisation de l’éducateur spécialisé est en marche si l’on s’en réfère à cette exigence « de savoir agir et réagir avec pertinence, de savoir combiner des ressources et les mobiliser dans un contexte, de savoir transposer, de savoir apprendre et apprendre à apprendre et de savoir s’engager » (G. Boterf cité p.21) Pourtant, il reste des étapes qui demanderont encore du temps et de l’énergie, au premier rang desquelles se trouve la constitution d’un savoir formalisé dont la construction est encore balbutiante. Sa richesse est en même temps sa faiblesse à la mesure de ce que conclue avec pertinence l’auteur : « Formulons le vœu que la rade qui semble nous accueillir soit pour longtemps encore, le lieu géométrique de notre incertitude » (p.127).

Post-Scriptum

Jean BRICHAUX est psychologue clinicien et psychopédagogue. Il a exercé en milieu psychiatrique et en institut médico-pédagogique avant de se tourner vers les métiers de la formation.










Action commune avec la FNEJE et France ESF sur la revalorisation des diplômes de niveau III
Prochaine réunion de la section IDF le 19 avril et portes ouvertes de la section le 22 avril
Communiqué sur la reconnaissance au niveau Licence des diplômes de niveau III
 



Unifaf lance un appel à proposition
Le compte personnel d'activité (CPA) est lancé !
Associations 11 ETPS et plus : comment remplir votre convention de services
 



# Dans la même RUBRIQUE
21 Articles

Le travail social, dans quel état ?
RECONNAITRE ET VALORISER LE TRAVAIL SOCIAL - Un Rapport et 23 Propositions
Marcel JAEGER - Les mutations de l’action sociale et du travail social
L’actualité et les enjeux de la coordination des actions et des dispositifs
Éducation populaire et mouvements familiaux ouvriers chrétiens
« C’est tout le travail social que je salue... »
Rapport d’activité du Conseil supérieur du travail social
L’expérience est-elle qualifiable ?
« Dynamitage » concerté du Secret Professionnel/Médical par Pascal CLEMENT et Nicolas SARKOZY
Comment se positionner face à une demande de renseignements émanant de la police ou de la gendarmerie ?
Histoires d’écrire (2). Imprimer du lien social
« Histoires d’écrire (1). Ecrire pour penser »
Assistantes maternelles : L’avenir d’une histoire
Anthropo-logiques d’un travailleur social - passeur, passages, passants
La métis, le kairos, Antiloque, le social
L’écriture dans le travail social ou devenir auteur
Les voeux du MNETS
Les assistants sociaux sont des boulimiques de la culture
Petite théorie sur une dérive théorique
Que reste-t-il de notre identité ?
Définition du Travail Social


# Du même AUTEUR
7 Articles

Vie et mort annoncée du secret professionnel
Le traitement de l’enfance délinquante en Espagne
Quelle place pour les assistantes sociales du travail du XXIe siècle ?
Travail social et démocratie
« Rester ferme sur les principes mais être force de proposition »
Autorité parentale et soins médicaux
Lutte contre l’alcoolisme : le travail social en première ligne








# A voir sur le WEB
5 Références

Travail social
 

ONES. Organisation Nationale des Éducateurs Spécialisés
 

Unifaf : Actus
 

ANAS - Association nationale des assistants de service social
 

Lutte contre l’exclusion
 


# Documents JOINTS
A cette RUBRIQUE

Brochure réalisée par une commission du Conseil Supérieur du Travail Social - CSTS - Octobre 2009
 



Rapport de Madame Brigitte BOURGUIGNON - Juillet 2015
 





3 Messages de forum

  • > L’éducateur spécialisé en question(s) 19 avril 2004 23:40, par Greg

    Cher collègue, après avoir lu votre livre, je me sens réjouis de pouvoir sentir une telle finesse d’analyse sur le rôle réel de l’éducateur spécialisé de manière concrète. Aujourd’hui, nous oeuvrons dans une société où nous devons être des humanistes et bien souvent la reconnaissance de nos actions ne sont pas perceptibles par celle-ci... Mais est-ce vraiment une finalité en soi ? Non, elle se situe ailleurs la reconnaissance pour ma part... Dans tout les cas, merci pour votre ouvrage...

    Répondre à ce message

  • L’éducateur spécialisé en question(s) 3 février 2007 18:54, par joanne

    je vous découvre sur le net et me demande si vous ètes en Belgique ? enseignez-vous ? J’ai eu un professeur de psychopédagogie à Beckman et me demandait si ce n’était pas vous par hasard ? je trouve votre texte fabuleux et tellement vrai. j’en suis à ma 16 ème année de pratique en psychiatrie, je pense que l’éducateur à vraiment sa place dans ce milieu mais trés peu on la chance de pouvoir y travailler.Où peut-on se procurer votre livre ? merci

    Répondre à ce message

    • L’éducateur spécialisé en question(s) 4 mars 2007 21:20, par Joyce21

      En effet, Mr Brichaux enseigne effectivement dans la province de Liège. Je suis actuellement une de ces élèves.Il enseigne la psychopathologie et la didactique de l’éducateur. Sachez juste qu’il défend toujours avec autant passion le statut d’éducateur spécialisé

      Répondre à ce message

Une Réaction, un Commentaire...?


  • info creation paragraphe









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

29 décembre 2016
RECONNAITRE ET VALORISER LE TRAVAIL SOCIAL - Un Rapport et 23 Propositions
ces recommandations sont pertinentes.

8 décembre 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Madame, Merci pour cette analyse précise dont j’ai hélas trop tard compris les mécanismes. En effet, je sors de mon silence avec une (...)

13 juin 2016
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
la matraitance peut etre du aussi a l etat psychologique des enfants .Enfant depressif, narcissique desociabilise car eux meme sont a la (...)


13 février 2016
La place du social dans la santé
article à lire et à imprimer

7 décembre 2015
"Plume", la revue du CLICOSS 93
est ce possible de recevoir la revue du clicoss 93 du mercredi 07/01/2007 , ?je faisais partie de cet atelier ! merci ,si cela est possible (...)

2 novembre 2015
Définition du Travail Social
Le travail social se base essentiellement sur le sens de l’amour de l’outre ,le sens d ’altruisme , la justice sociale , le (...)


Besoin d'un Réseau de travailleur social su ...
Éducatrice Spécialisée en libéral
Urgent:offre d'emploi CDI+CDD 78 (meulan ,le ...
URGENT OFFRE EMPLOI CDD 95
Poste d'Auxiliaire de Puericulture et EJE en ...
référence éducative
CDD d'AS 6 mois Lyon
Postes d'éducateurs et éducatrices de rue ...
Un cadeau pour progresser dans ses écrits u ...
Poste avec vacances scolaires ou universitai ... [3]
Offre d'emploi ASS dans le Gers (CDI, temps ...
« Les enfants oubliés du Népal » ou com ...
médiation familiale
La loi El Khomri se décline dans l'Educatio ... [1]
"Moi, Daniel Blake" ou La fin du modèle soc ...
Dernier document mis en ligne

Le baromètre 115 synthétise les demandes et réponses faites au numéro d’urgence au cours du mois de juillet 2016 dans les 45 départements étudiés et à Paris.

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2015

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |