Un regard...
en 653 articles
et 370 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL









vendredi 18 avril 2003
Accès au bus, accès aux droits
par Joël PLANTET


Comment permettre aux plus démunis d’accéder réellement à leurs droits, comme cela est prévu dans la loi de lutte contre l’exclusion de 1998 ? À Paris, un autobus va tenter d’aller au plus près d’eux tandis qu’un partenariat avocats-travailleurs sociaux se met en place


La notion d’accès au droit permet en principe d’intervenir en amont d’un contentieux, de permettre à chacun de connaître ses droits et les moyens de les faire valoir. Mais dans ce domaine aussi, mieux vaut être riche, cultivé et bien portant que démuni, précaire ou sans-abri... Ce n’est que depuis une dizaine d’années que l’arsenal législatif s’est développé : en 1991, une loi a consacré l’aide à l’accès au droit comme corollaire nécessaire de l’aide juridictionnelle, assurant la défense de personnes à faibles ressources devant les juridictions civiles, pénales et administratives. Pour l’année 2002, le barreau de Paris a ainsi géré 15 000 dossiers en matière civile, 20 000 en pénal, avec trois mille sept cents avocats volontaires. Par ailleurs, une antenne des mineurs avait déjà été créée en 1991, chargée d’assurer leur défense, qu’ils soient auteurs ou victimes [1].

Certes, quelques permanences ou consultations gratuites avaient été installées au palais de justice, en mairie ou en d’autres lieux associatifs. Mais devant l’afflux des demandes aux différentes consultations spécialisées - aide aux détenus, aide de proximité (famille, logement, travail, droit des étrangers), aide aux mineurs, aux majeurs protégés et aux personnes handicapées, aide aux victimes, etc. - il a fallu élaborer un projet plus ample : ce sera Barreau de Paris Solidarité, initiée ces dernières semaines. L’opération a pour but de faire œuvrer ensemble travailleurs sociaux et avocats dans un guichet unique, dans une sorte de service polyvalent reposant sur un projet commun. Ainsi, des avocats interviendront dans les lieux d’accueil des centres d’action sociale et de la Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé (DASES) aux côtés des travailleurs sociaux : ils assureront des permanences sociales d’accueil (PSA) pour les personnes sans domicile fixe, de même que les permanences d’espaces d’insertion recevant tout nouvel entrant dans le dispositif du RMI. D’autres structures et initiatives complètent le panorama : depuis 1995, à Paris et en région parisienne, une association, Droits d’urgence [2] apporte gratuitement conseils et assistance juridiques aux personnes sans ressources, via des permanences gratuites dans une vingtaine de structures hospitalières, associatives et pénitentiaires. En outre, trois maisons de justice et du droit existent, avec des consultations juridiques d’avocats, de notaires, d’huissiers et de juristes associatifs, sur tous les thèmes. De même, des points d’accès au droit s’adressent, d’une manière plus souple, aux populations fragilisées de certains quartiers en difficulté : cinq seront créés dans des arrondissements ou quartiers relevant de la politique de la Ville, dont deux cette année.

Une initiative mobile

Fin de matinée ensoleillée, ce 26 mars c’est l’inauguration, en pleine Ile de la Cité, devant les marches du barreau de Paris, du Bus Solidarité qui circulera bientôt dans les rues de la capitale. Il est là, long et beau, blanc rayé de bleu. Le maire de Paris va venir l’officialiser dans les minutes qui viennent. En attendant, nous y montons pour jeter un œil à l’intérieur : quelques banquettes rouges et des sièges permettront à une bonne quinzaine de personnes d’attendre, pendant que d’autres seront reçues dans trois boxes de quatre places, munis de lampe et de rideaux épais. La confidentialité ? On nous dit qu’une musique d’ambiance sera diffusée, rendant inaudibles les propos derrière la tenture. Un petit écran est installé dans l’éventualité de passer une cassette. Un présentoir propose diverses documentations sur les maisons de justice et du droit, la violence conjugale, l’aide aux victimes, le droit des femmes, etc. L’ambiance est globalement feutrée, plutôt agréable. Dans le cadre d’un appel d’offres lancé par le ministère des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité en juillet 2001, l’Ordre des avocats avait soumis ce projet itinérant, pour permettre la rencontre entre avocats et personnes démunies dans un lieu « plus ouvert et moins formel ». Des avocats - bénévoles, là aussi - y dispenseront une assistance juridique de base (droit du logement, santé, handicap, état civil, droit des étrangers, nationalité, etc.), anonyme et gratuite. Conformément à la déontologie, les consultations sont confidentielles. Dans un premier temps, à partir du 8 avril, le bus stationnera dans deux endroits précis, les permanences étant assurées les mardis et samedis ; à partir de juin, les permanences alterneront, quatre endroits étant sélectionnés. D’ailleurs, ses lieux de stationnement changeront en fonction des priorités d’accès au droit dans la ville. Mais le bus ne se substituera en aucun cas aux structures « en dur » : au contraire, il orientera les personnes vers ces lieux pour permettre un suivi pérenne de leurs dossiers.

Post-Scriptum

Article paru dans LIEN SOCIAL N° 622 du 17 avril 2003










"Travail Social : Osons affirmer de nouveaux droits"
Convention de partenariat UNAFORIS - Fédération des acteurs de la solidarité
Contributions citoyennes au Grand débat
 



Punaises de lit
Oh punaise! Le 19 juin, on manifeste!
Airbnb se paye le Louvre !
 



Que pensent les Français des inégalités ?
La précarité de l'emploi augmente à nouveau
Chômage : les jeunes aux premières loges
 



# Dans la même RUBRIQUE
21 Articles

L’âgisme : une discrimination qui dérange ?
SANS-ABRI : LES OUBLIÉS DE L’ÉTÉ
Hausse inquiétante des femmes et des enfants sans abri
Un silence très inquiétant
Le rôle du travail social dans la lutte contre la pauvreté
Le lien, ce n’est pas rien !
DEUXIEME NUIT SOLIDAIRE POUR LE LOGEMENT
La pauvreté, un enjeu politique
Cacher la misère des Roms
Au campement des Don Quichotte à Toulouse
Le logement malade de la politique
Ces drames ne sont pas fatalité
Accueil et hébergement d’urgence : en finir avec le provisoire !
Les paradoxes de la lutte contre l’exclusion
Le juge civil instrument de la lutte contre l’exclusion
Que faire des morts de la rue ?
Victimisation des aînés, une situation préoccupante
Le point de vue de la FNARS sur les chiffres de l’INSEE
Pauvreté et souffrance psychique
Cas de conscience chez les travailleurs sociaux ?
Prévenir l’exclusion par le maintien en activité


# Du même AUTEUR
15 Articles

Légion d’honneur pour Martine Trapon
Salut, Victor !
Le travail social bouge encore
La politique de la ville au point mort
L’enfant et la séparation parentale
Les valeurs du travail social menacées
Sectes et travail social, la vigilance s’impose
Vers la pénalisation croissante du travail social ?
Police et habitants : des relations à améliorer
L’intégration des étrangers, enjeu électoral majeur
Les politiques face à l’enjeu des banlieues
Le droit de vote des étrangers est inéluctable
Quelle prévention pour quelle délinquance ?
Violences aux femmes, une affaire d’État
Crise à l’IRTS-Paris


# A voir sur le WEB
4 Références

FNARS
 

A la croisée des chemins - HALAGE
 

DAL Droit au logement
 

ATD Quart-Monde
 


# Documents JOINTS
A cette RUBRIQUE

Le rapport annuel 2014 fournit des indicateurs objectifs de mesure de l’efficacité de la prise en charge des personnes par le dispositif d’hébergement.
 



Notes

[1] Barreau de Paris - 11, Place Dauphine - 75053 Paris Louvre RP-SP. Tel. 01 44 32 47 37 - SOS Avocats Barreau de Paris (n° indigo) 0 825 39 33 00. Permanence téléphonique quotidienne de 19h à 23h 30. www.avocatparis.org

[2] Droits d’urgence - 221, rue de Belleville - 75019 Paris. Tel. 01 40 03 62 82. www.droitsdurgence.org




1 Message

Une Réaction, un Commentaire...?


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

2 mai 2019
Définition du Travail Social
L’amour de l’autre, c’est du christianisme. L’amour de l’outre, c’est de l’alcoolisme. Le travail social vise seulement à l’accueil inconditionnel, et (...)

5 avril 2019
Un médiateur des personnes en situation de handicap
Bonjour Je recherche les coordonnées du médiateur du handicap dans les Alpes Maritimes

23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Un éléve exclu par conseil de discipline peut-il revenir des son établissement avec sa famille. Pour voir l’assistante sociale. Le chef (...)


23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Suite une bagare aux abords de l’établissement, l’un des eleves a sortit un couteau. Voyant la tournure des choses il le jette par terre. L’ autre (...)

15 mars 2019
Avis du CSTS relatif au fonctionnement des commissions et instances chargées d’étudier les situations individuelles
Qu’en est-il des rapports pour la ccapex, la personne expulsée ne se présente pas au rendez-vous, on me demande de rédiger les éléments connus de la (...)

23 février 2019
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Etant une victime d’une escroquerie financière et d’abus de confiance sur le site FC MINAGE je leur ai donné 30300 et je devais récuperer soit disant (...)


responsabilité professionnelle protection d ...
Besoin d’aide [2]
Recherche un stage AS
Urgent - postes à pourvoir au CHU de Bordea ...
OFFRE DE STAGE AUX ETUDIANTS ÉDUCATEURS SP ...
une équipe pour sortir les personnes âgée ...
poste Assistant social psychiatrie paris 12
recherche documentation [3]
Stage conseillère en économie sociale et f ...
Educ en prévention spécialisée [1]
Poste assistante sociale nice CDD
Pti coup de ras llbol
hierarchie assistante sociale/service hospit ...
Préparation de ma rentrée en formation
Projet de recherche CNRS
Dernier document mis en ligne

Programme des Journées du M.A.I.S. Tarifs - Repas - Hébergements Bulletin d’inscription

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2019

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |