Un regard...
en 653 articles
et 370 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL









dimanche 15 février 2004
Appel contre la guerre à l’intelligence
par 789vegs


Rien de plus proche aujourd’hui d’une université sans crédit qu’un laboratoire scientifique en panne, rien de plus proche d’un intermittent du spectacle qu’un doctorant précaire...


Appel contre la guerre à l’intelligence

Rien de plus proche aujourd’hui d’une université sans crédit qu’un laboratoire scientifique en panne, rien de plus proche d’un intermittent du spectacle qu’un doctorant précaire, d’un urgentiste en alarme qu’un juge débordé par les dossiers et les affaires, d’un psychanalyste interdit d’exercice qu’un archéologue privé de fouilles, rien de plus proche d’un architecte qu’un avocat ou qu’un médecin dont la liberté d’exercer est de plus en plus encadrée, rien de plus proche d’un chômeur en fin de droit qu’un artiste au Rmi, rien de plus proche, dans des salles vétustes et bondées, qu’un prof et ses étudiants.

Tous ces secteurs du savoir, de la recherche, de la pensée, du lien social, producteurs de connaissance et de débat public font aujourd’hui l’objet d’attaques massives, révélatrices d’un nouvel anti-intellectualisme d’Etat. C’est à la mise en place d’une politique extrêmement cohérente que nous assistons. Une politique d’appauvrissement et de précarisation de tous les espaces considérés comme improductifs à court terme, inutiles ou dissidents, de tout le travail invisible de l’intelligence, de tous ces lieux où la société se pense, se rêve, s’invente, se soigne, se juge, se répare. Une politique de simplification des débats publics, de réduction de la complexité : pour ou contre le voile ? Psychiatres ou charlatans ? Un policier dans chaque école ou des professeurs laxistes ? Juges de gauche ou flics sévères ? France d’en bas contre élites savantes ? Les artistes : fainéants ou profiteurs ? Depuis deux ans, la liste est longue des compétences et savoirs pratiques méprisés, des débats raccourcis, amputés de leur épaisseur et de leurs contradictions fécondes.

Le gouvernement Raffarin fait un usage simpliste et terrifiant des fameuses leçons du 21 avril : en pleine crise de l’Etat-Providence, dans ces secteurs les plus sensibles que sont l’hôpital et la santé, l’école et l’université, la justice et le travail social, la culture et l’audiovisuel public, au moment d’une fracture urbaine sans précédent entre des centre-ville riches et paisibles et des périphéries abandonnées, à l’heure d’une décentralisation culturelle accélérée et sans filet et d’une industrie de la culture qui modifie en profondeur le paysage intellectuel, que fait le gouvernement ? Il livre l’architecture, l’urbanisme et la construction d’un nouvel espace public aux grands groupes de BTP. Il dégraisse les corps intermédiaires de la communauté éducative en supprimant emplois-jeunes, aide-éducateurs, infirmières, surveillants. Il fragilise le monde du spectacle au nom d’une réforme nécessaire du régime de l’intermittence. Il démoralise les professions de santé et accélère la " fuite des cerveaux " dans les universités étrangères.. Il profite du départ à la retraite des générations du baby-boom pour faire disparaître des secteurs de recherche, des spécialités médicales, des disciplines éducatives. Il procède à des coupes sombres dans les budgets du savoir et de la recherche. Et il résout la prise en charge des " vieux " par la culpabilisation des familles, le rappel à l’ordre paternaliste des plus jeunes et la suppression d’un jour férié.

Cette guerre à l’intelligence est un fait sans précédent dans l’histoire récente de la nation. C’est la fin d’une exception française : un simple regard chez quelques-uns de nos voisins européens, dans l’Angleterre post-thatchériene ou l’Italie berlusconienne permet pourtant de voir ce qu’il advient des écoles, des hôpitaux, des universités, des théâtres, des maisons d’édition au terme de ces politiques qui, menées au nom du bon sens économique et de la rigueur budgétaire, ont un coût humain, social et culturel exorbitant et des conséquences irréversibles.

Loin de constituer un mouvement d’humeur corporatiste, ce sursaut des professions intellectuelles concerne l’ensemble de la société. D’abord parce que la production et la diffusion des connaissances nous est aussi indispensable que l’air que nous respirons. Ensuite, parce qu’au-delà de nos métiers, de nos savoirs, de nos pratiques, c’est au lien social qu’on s’en prend, reléguant davantage encore dans les marges les chômeurs, les précaires, et les pauvres.

Et maintenant ? Fort de cette prise de conscience, il s’agit de partager les luttes et les mobilisations, de fédérer nos inquiétudes, d’échanger ces expériences alarmantes, et d’adresser au gouvernement une protestation solidaire, unifiée, émanant de tous les secteurs attaqués par cet anti-intellectualisme d’Etat qu’aucun parti politique, de droite comme de gauche, n’a encore entrepris de dénoncer. Chacun d’entre nous doit continuer à porter ses propres revendications, à élever ses propres défenses, mais nous devons aussi interpeller collectivement nos concitoyens sur ce démantèlement des forces vives de l’intelligence.

Pour signer (avec vos noms, prénoms et qualité) : appel@inrocks.com

n’hésitez pas à faire circuler








# Dans la même RUBRIQUE
30 Articles

Réactions au plan ‘’Santé Mentale’’ de Monsieur le Ministre des Solidarités de la Santé et de la Famille
« ENGAGEMENT ET ETHIQUE POLITIQUE »
"Réunion-séminaire" ouverte au public
L’appel des Résistants
Communiqué Club de Gauche et handicap
Fusibles du social ?
« Quels formateurs pour quels travailleurs sociaux ? »
Une personne handicapée est-elle une personne diminuée ?
Carton presque plein pour la semaine des états généraux du social
Débat public sur les politiques de qualification dans le secteur social
Appel aux EGSAM du 2 octobre
3e débat-interactif de l’Adels
Cycle de 2 rencontres-débats sur l’état du travail social
Journée "découverte" du théâtre-forum
Le chômage infligé, à qui la faute ?
CIP 17 : Citoyens Indépendants Précaires
Signature de la Charte de l’Egalité
Travailleurs sociaux du Chalonnais et de la Bresse
Alerte mobilisation !
Communiqué de Presse du Collectif National Unitaire
ALERTE : 3 jours d’action contre l’exclusion
Après Chambéry, Vitry le François un dangereux laboratoire
APPEL CONTRE LA PRIVATISATION DE L’ASSURANCE MALADIE
Charte des professionnels en gérontologie
Manifeste du 1er mai. Liberations, encore !
Vendredi 07 mai : café social à Paris
« Le plan de cohésion sociale est bouclé » assure Jean-Louis Borloo
Rassemblement et manifestation du 01 mai
Le Collectif National Unitaire reçu au Ministère
Appel du Collectif National Unitaire à la mobilisation


# Du même AUTEUR
15 Articles

Lettre ouverte à la population : cette société là, on n’en veut pas !
Charte de résistance à la délation
Collectif national unitaire et présence sur internet
Un observatoire des pratiques RMI/RMA
Sarkozy : version 8 de l’avant projet de loi
Proposition de l’AITEC pour un appel commun
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA COORDINATION NATIONALE
Autour de l’enfance et de la protection de l’enfance. Le groupe 798vegs d’Aix.
Appel de la Conférence Permanente des Organisations Professionnelles du Social* à destination des élus.
Forum des Droits Humains à Orléans
Journée nationale de grève. Manifestation à Paris le 17 mars
Avis de K.O. social ordinaire
Collectif des Travailleurs Sociaux d’Ile de France pour le Droit au logement
Toulouse : Résistance à la délation !
Déclaration de la CGT pour le retrait du projet de loi « pour la prévention de la délinquance ».



Une Réaction, un Commentaire...?


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

2 mai 2019
Définition du Travail Social
L’amour de l’autre, c’est du christianisme. L’amour de l’outre, c’est de l’alcoolisme. Le travail social vise seulement à l’accueil inconditionnel, et (...)

5 avril 2019
Un médiateur des personnes en situation de handicap
Bonjour Je recherche les coordonnées du médiateur du handicap dans les Alpes Maritimes

23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Un éléve exclu par conseil de discipline peut-il revenir des son établissement avec sa famille. Pour voir l’assistante sociale. Le chef (...)


23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Suite une bagare aux abords de l’établissement, l’un des eleves a sortit un couteau. Voyant la tournure des choses il le jette par terre. L’ autre (...)

15 mars 2019
Avis du CSTS relatif au fonctionnement des commissions et instances chargées d’étudier les situations individuelles
Qu’en est-il des rapports pour la ccapex, la personne expulsée ne se présente pas au rendez-vous, on me demande de rédiger les éléments connus de la (...)

23 février 2019
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Etant une victime d’une escroquerie financière et d’abus de confiance sur le site FC MINAGE je leur ai donné 30300 et je devais récuperer soit disant (...)


Besoin d’aide [2]
Recherche un stage AS
Urgent - postes à pourvoir au CHU de Bordea ...
OFFRE DE STAGE AUX ETUDIANTS ÉDUCATEURS SP ...
une équipe pour sortir les personnes âgée ...
poste Assistant social psychiatrie paris 12
recherche documentation [3]
Stage conseillère en économie sociale et f ...
Educ en prévention spécialisée [1]
Poste assistante sociale nice CDD
Pti coup de ras llbol
hierarchie assistante sociale/service hospit ...
Préparation de ma rentrée en formation
Projet de recherche CNRS
Recherche emploi sur Bordeaux
Dernier document mis en ligne

Programme des Journées du M.A.I.S. Tarifs - Repas - Hébergements Bulletin d’inscription

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2019

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |