Un regard...
en 653 articles
et 370 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL









jeudi 17 mai 2007
LE SOCIOGRAPHE
L’homme, la bête et le social
Fables des temps modernes...

par Ahmed Nordine TOUIL


« Etes-vous un chien ou un chat ? Ni l’un ni l’autre ? Je regrette, mais les visites ne sont autorisées que pour les parents très proches. » (Paroles d’un psychotique)

Nous sommes aujourd’hui face à un animal de compagnie réincarné, redessiné, hyper-socialisé, qui pose la question de la frontière entre animalité et humanité.

Il a pris une place prépondérante dans notre société, outrepassant d’ailleurs la dimension sauvage pour épouser celle du domestique ou du compagnon. En effet, et donc de l’ordre, de la place et du rôle de l’animal dans notre société.


Parce que l’homme a un rapport concret et privilégié avec son animal, au travers d’une relation qu’il est souvent difficile de qualifier tant cette dernière paraît à la fois forte et trouble, la bête réelle ou imaginaire a trouvé sa place sur de nombreux champs dont le travail social. Jouant parfois un rôle idéal et dans une parité d’estime avec des intervenants sociaux ou médicaux, il partage désormais des projets divers et variés, en direction de publics aussi hétéroclites que les enfants autistes, les malades mentaux, les adolescents dits difficiles, les personnes âgées, etc.

« L’homme, la bête et le social », titre de ce numéro, veut témoigner à la manière d’une fable des temps modernes, de la place ambiguë prise ou donnée à l’animal aujourd’hui. Evidemment, la dimension critique de cette dernière ne trouve pas toujours trace ou écho dans les témoignages, analyses, articles ou documentaires, illustrant peut-être le caractère presque « blasphématoire » de propos négatifs sur ce compagnon du quotidien devenu désormais sacré . N’entend-on pas dire que « ne pas aimer les animaux, c’est ne pas être humain », même si comme l’écrit Jean-Pierre Digard, on ne les aime pas tous autant et de la même manière. Membre d’une famille, membre d’une équipe pédagogique, soignante ou de secours, homme et animal semblent désormais pacsés, partageant une même condition et les mêmes craintes : l’abandon, l’isolement, la désaffiliation - l’affaiblissement du lien social ou le désarroi moral étant propice à tous les accommodements et toutes les substitutions.

Ce numéro se décline en 4 tableaux et des portraits d’animaux en constituent le premier. D’une oie qui vient questionner et modifier le quotidien d’un établissement d’accueil (Leduc), au chien qui s’impose dans la relation et la prise en charge de l’usager par un intervenant social (Debey), aux compagnons de galère du SDF qui fusionnent avec son propriétaire et conditionne ainsi son identité et sa reconnaissance par les autres (Chantepy), telles sont en substance les scénettes qui constituent ce premier acte.

Au travers du second tableau, nous avons choisi de saisir l’animal dans la manière dont il travaille le corpus du travail social. La bête est ainsi mobilisée comme cheville ouvrière dans des objectifs et projets divers, lui conférant parfois la primeur, l’individu ou le professionnel ne devenant in fine que l’accompagnant ou le second rôle dans une composition à deux. Le bestiaire de l’accompagnement met donc en exergue et sous plusieurs formes animal et travail social, jusqu’à reconsidérer la bête dans sa déclinaison oratoire (Varichon). Animal du quotidien dans la vie enfantine (Mathély), animal squatteur des espaces multiformes que nous sommes (Chaput), animal de cirque (Vitali) ou animal de discours, voilà une ballade riche au pays des déclinaisons animalières et des figures de styles, permettant de saisir un même objet dans des traitements pluriels.

L’animal a certes fait couler beaucoup d’encre, et les mondes de la recherche lui ont consacré de belles pages, nous invitant à reconjuguer la dimension naturelle ou élevée de son image et de son identité réelle, construite ou fantasmée. Dans ce troisième tableau, bête à penser se décline donc comme un espace de réflexion et de reconsidération de nos croyances, nos regards et nos connaissances (ou supposées telles) sur l’animal. En combinant histoire de l’animal et histoire de l’homme (Afirac), en reconsidérant la sexualité de l’animal (Autran), ou en portant un autre regard sur Antibes et ses dauphins (Gouabault), ce troisième acte veut semer le trouble dans nos modalités de voir de penser ou de regarder l’animal, nous invitant à revisiter nos ballades au zoo ou au delphinarium.

Parce qu’il peut être parlé ailleurs et autrement que dans l’unique champ de l’expérience, du vécu ou de la recherche, deux textes viennent traquer la bête autrement. A saisir ailleurs que dans l’espace de la contextualisation immédiate, ce quatrième tableau invite à la rencontre avec deux dames dans l’interstice de la non-formalisation. Davantage billets d’humeur, rumeurs que légendes urbaines ou rurbaines, ces textes mettent en perspective l’infiniment petit dans l’infiniment grand, mêlant la dimension du quotidien ou de l’insignifiant et celle des grands ensembles (Panas, Touil). Ni prêt à lire, ni prêt à penser, mais plutôt figures à recomposer, voilà encore une manière différente d’aborder une thématique où les règles peuvent se réinventer. D’ailleurs, quels liens y-a-t-il entre la dame en violet et sa bibliographie ? Cà a l’air compliqué et pourtant, c’est tout bête...

Post-Scriptum

Article d’introduction du dossier « l’homme, la bête et le social » - Le Sociographe n° 23 - www.lesociographe.org


Rencontre-débat avec les auteurs le 24 mai 2007
de 16 à 20 h (entrée libre de 18 à 20 h)
à IREIS Rhône-Alpes (Firminy, 42)
http://www.ireis.org/









Invitation presse - Madame Agnès BUZYN - Déplacement Canicule à Metz
Episode exceptionnel de canicule : Point de situation au 25 juin 2019
Communiqué de presse - Madame Christelle DUBOS - convention d'appui à la lutte contre la pauvreté et d'accès à l'emploi
 



Séminaire avec Saül Karsz au Chili les 4 et 5 juin
Conférence de Saül Karsz au Chili le 3 juin
Séminaire d’été 2019
 



Que pensent les Français des inégalités ?
La précarité de l'emploi augmente à nouveau
Chômage : les jeunes aux premières loges
 



# Dans la même RUBRIQUE
22 Articles

Victimes de nos propres peurs ?
La négation de soi, un support à la haine ordinaire
Aimer, partager, transmettre, vivre avec le souci de l’autre
L’humour dans les diverses formes du Rire
STRATEGIK EXECUTIV DIAGNOSTIK
La sexualité peut-elle être morale ?
Sectes et travail social, la vigilance s’impose
Rites et rituels, ces gestes qui parlent
Pouvoir et autorité
Sur le réseau... toujours sur un fil !
Figures de l’autre, imaginaires de l’altérité et de l’altération
Interculturalité et citoyenneté à l’épreuve de la globalisation
« S’habiller. Socialisation, médiation, corps »
L’économie autrement
« L’insécurité sociale... » A propos de l’ouvrage de Robert Castel
L’insécurité sociale - Qu’est-ce qu’être protégé ? - Note de lecture
« Generation-ecrans.com. la question sociale à l’épreuve du multimédia »
Mutations sociétales et adaptation au monde
Peste émotionnelle et Imaginaire social chez Wilhelm Reich
« Morcellement du social »
URGENCES
Les vertus du conflit selon Kant


# A voir sur le WEB
6 Références

La Gazette Santé Social
 

Institut Charles Rojzman - Ecole Internationale de Thérapie Sociale
 

Observatoire des inégalités
 

Ministère des Solidarités et de la Santé
 

LIEN SOCIAL
 

Observatoire des inégalités
 

# Documents JOINTS
A cet ARTICLE

Bon de commande
(PDF - 62.8 ko)
Abonnements et achats au numéro
 





Une Réaction, un Commentaire...?


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

2 mai 2019
Définition du Travail Social
L’amour de l’autre, c’est du christianisme. L’amour de l’outre, c’est de l’alcoolisme. Le travail social vise seulement à l’accueil inconditionnel, et (...)

5 avril 2019
Un médiateur des personnes en situation de handicap
Bonjour Je recherche les coordonnées du médiateur du handicap dans les Alpes Maritimes

23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Un éléve exclu par conseil de discipline peut-il revenir des son établissement avec sa famille. Pour voir l’assistante sociale. Le chef (...)


23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Suite une bagare aux abords de l’établissement, l’un des eleves a sortit un couteau. Voyant la tournure des choses il le jette par terre. L’ autre (...)

15 mars 2019
Avis du CSTS relatif au fonctionnement des commissions et instances chargées d’étudier les situations individuelles
Qu’en est-il des rapports pour la ccapex, la personne expulsée ne se présente pas au rendez-vous, on me demande de rédiger les éléments connus de la (...)

23 février 2019
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Etant une victime d’une escroquerie financière et d’abus de confiance sur le site FC MINAGE je leur ai donné 30300 et je devais récuperer soit disant (...)


responsabilité professionnelle protection d ...
Besoin d’aide [2]
Recherche un stage AS
Urgent - postes à pourvoir au CHU de Bordea ...
OFFRE DE STAGE AUX ETUDIANTS ÉDUCATEURS SP ...
une équipe pour sortir les personnes âgée ...
poste Assistant social psychiatrie paris 12
recherche documentation [3]
Stage conseillère en économie sociale et f ...
Educ en prévention spécialisée [1]
Poste assistante sociale nice CDD
Pti coup de ras llbol
hierarchie assistante sociale/service hospit ...
Préparation de ma rentrée en formation
Projet de recherche CNRS
Dernier document mis en ligne

Programme des Journées du M.A.I.S. Tarifs - Repas - Hébergements Bulletin d’inscription

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2019

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |