Un regard...
en 653 articles
et 370 signatures d'auteurs
sur l'essentiel de la presse du TRAVAIL SOCIAL









mercredi 16 janvier 2013
Les conduites pré-prostitutionnelles chez les adolescents
par Evelyne JOSSE


Le phénomène de la pré-prostitution est apparu dans le monde occidental au début des années 2000. Depuis, il n’a cessé de se développer. Ces nouvelles pratiques adoptées par des adolescents, majoritairement de sexe féminin, échappent généralement à la vigilance des parents et autres adultes responsables de leur éducation.

Les données disponibles sur la prostitution des mineurs et des jeunes adultes sont parcellaires car cette activité est pratiquée illégalement et donc, difficile à repérer.

Les jeunes s’engagent dans la prostitution pour des raisons diverses selon leur âge, leur situation, le type de prostitution pratiquée.


Voir en ligne
Résilience Psy

Les jeunes à risques

Même si les jeunes des milieux socio-économiques défavorisés sont plus à risque d’y succomber, ce phénomène touche toutes les couches de la société. La liberté sexuelle, la désintrication de la sexualité et de l’amour, la banalisation de la pornographie, la marchandisation du sexe, la défaillance de la protection assurée par l’entourage parental suite aux ruptures familiales et sociales sont quelques uns des facteurs favorisant le passage à l’acte prostitutionnel.

Prostitution en mode mineur

Les jeunes, filles et garçons, vendent leur corps de diverses manières à des adolescents qu’ils fréquentent ou à des hommes racolés dans des lieux de sortie ou sur Internet. Ils monnayent des photographies de leurs zones érogènes ainsi que des vidéos de stripteases ou de masturbations, réalisées le plus souvent avec leur téléphone portable ou leur ordinateur. Ils tarifient également des baisers, des attouchements, des fellations, voire des rapports sexuels.

Les motivations

Cette prostitution occasionnelle peut être motivée par la nécessité financière comme se nourrir, se loger ou payer ses études. C’est le cas des « universtitués », étudiants universitaires prostitués de plus en plus nombreux dans toutes les capitales européennes.

A ces raisons impérieuses s’ajoutent souvent d’autres causes, en particulier lorsque les conditions économiques ne forcent pas à des actes désespérés. Retenons la convoitise d’objets en vogue permettant de se faire valoir et de concurrencer ses amis tels qu’appareils et crédits téléphoniques, MP3, DVD ou vêtements, une recherche opiniâtre d’affection, la volonté de s’affranchir des normes parentales et sociétales, le besoin de mesurer son pouvoir de séduction, le désir de se venger des garçons et des hommes en les grugeant, etc.

La majorité des prostitués ont connu dans leur enfance des maltraitances physiques et sexuelles (inceste, pédophilie, viol), des négligences graves ou des abandons. Le choix de se prostituer pourrait donc également se comprendre, au moins partiellement, comme un comportement autodestructeur séquellaire d’un traumatisme précoce.

Les dangers

La plupart des jeunes ne reconnaissent pas ce troc sexuel comme de la prostitution mais le considère comme une forme de « débrouille » momentanée et sans conséquences. Or, ces pratiques ne sont pas sans risque et peuvent mener insidieusement à la prostitution comme en attestent nombre de prostituées adultes dont l’activité prostitutionnelle a débuté alors qu’elles étaient mineures. Ces conduites pré-prostitutionnelles constituent parfois le premier pas d’une spirale infernale dont il est difficile de se dégager. Un « client », devenu régulier, contraint la jeune fille à des actes de plus en plus violents, un amoureux se mue progressivement en proxénète et c’est la descente aux enfers.

La prévention

Les comportements à risque peuvent être un moyen pour les jeunes d’interpeller leur entourage. Ils signent fréquemment un malaise affectif profond, un besoin de soutien et d’attention, une baisse du sentiment de valeur personnelle et d’estime de soi, une inquiétude quant à l’avenir, etc. Il importe donc que les adultes soient à l’écoute des adolescents et qu’ils décodent les signes d’appel lorsqu’un jeune met sa santé physique ou mentale et sa sécurité en péril.

La prévention des conduites pré-prostitutionnelles passe essentiellement par l’éducation. Outre la sensibilisation aux questions liées à la prostitution proprement dite, les parents et les enseignants doivent s’atteler à promouvoir une éducation égalitaire entre garçons et filles, basée sur le respect des droits fondamentaux de la personne humaine. Les adultes ont pour mission d’amener les enfants à se forger des valeurs saines, à exercer leur propre jugement et à repérer les attitudes malsaines, les comportements déviants et les situations dangereuses. Ils doivent les aider à développer des relations positives et les mettre en garde contre la dépendance affective, l’abus de pouvoir et la violence sous toutes ses formes. Il est indispensable que l’éducation sexuelle tienne compte de la vie affective et qu’elle replace la sexualité au sein des relations amoureuses équilibrées. Dès le plus jeune âge, l’enfant doit apprendre à respecter son corps et celui d’autrui et savoir que l’intimité n’est pas un bien de consommation à vendre.










Mission sur les morts violentes d'enfants au sein des familles
Inauguration de la nouvelle pouponnière de l'Ermitage à Mulhouse
Le GIPED recrute 4 écoutants
 



Oser une politique de l’enfance !
La France condamnée à recevoir les enfants des français partis combattre en Syriee
Faire l’économie d’une réforme législative : appliquer la oi!
 



Communiqué de presse du GISTI - « La scolarisation reste un droit après seize ans, n'en déplaise au ministère de l'éducation nationale »
Communiqué de presse du GISTI - « La scolarisation reste un droit après seize ans, n'en déplaise au ministère de l'éducation nationale »
Tribunal administratif de Grenoble, ordonnances du 8 février 2018 n°1800619, n°1800621, n°1800625. Refus d'accès au dispositif d'hébergement et d'évaluation opposé par l'autorité départemental à une personne se disant mineur isolé en se livrant à une "pré-évaluation" sommaire. Compte tenu de la situation de détresse de l'intéressé qui vit dans la rue en pleine saison hivernale, le département a porté une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale caractérisant une situation d'urgence. Enjoint au département de mettre en place l'APU d'une durée de 5 jours au cours desquels sera mise en oeuvre la procédure d'évaluation. Délai d'exécution fixé à 48 heures, assorti d'une astreinte de 100 euros par jour de retard.
 



# Dans la même RUBRIQUE
30 Articles

Accompagnement des jeunes majeurs en protection de l’enfance : un premier rendez-vous manqué !
Adolescents abusés - Génération nextée par un silence virtuel
Mineurs isolés étrangers dans un lieu d’hébergement tenu par des Thénardier
Les Services Sociaux : Aide Sociale à l’Enfance
L’enfant et la séparation parentale
L’Oned remet son troisième rapport annuel
Les adolescents ne sont pas des adultes
Le Conseil général juge et partie
Deux lois contre en attendant une loi pour le bien-être des enfant !
Le département, la commune et la prévention
Réformer la protection de l’enfance : de la loi au projet !
La protection de l’enfance au cœur des passions politiques
Pour une évaluation globale du dispositif français de protection de l’enfance !
Réflexions et propositions du CSTS pour une réforme de la protection de l’enfance
Faut-il encore placer les enfants ?
De la dite incompétence des travailleurs sociaux
A propos des pratiques éducatives
L’ordonnance de 45 a fêté ses soixante ans
« AEMO : pour quelle protection de l’enfance ? »
Quelles interrogations pour la pratique professionnelle ?
Le paysage contesté de la protection de l’enfance
Quelles réponses apporter aujourd’hui à l’enfance en danger ?
Autorité et adolescence
ADOLESCENTS « DÉLINQUANTS »
Qui protège-t-on ?
Faut-il décentraliser la P.J.J. pour éviter son naufrage ?
L’administrateur ad hoc : le point de vue d’un magistrat
L’assistance éducative après le décret du 15 mars 2002
Où est passé l’enfant en danger ?
Ouvrons nos fenêtres !


# A voir sur le WEB
9 Références

InfoMIE.net
 

CNAEMO - Carrefour National de l’Action Educative en Milieu Ouvert
 

ANPF - Association Nationale des Placements Familiaux
 

DEI-France
 

Le blog de Jean-Pierre Rosenczveig
 

Réforme de la protection de l’enfance
 

ODAS Observatoire Décentralisé de l’Action Sociale
 

Le Journal du Droit des Jeunes
 

Michel HUYETTE - Paroles de Juges
 


# Documents JOINTS
A cette RUBRIQUE

Réformant la Protection de l’enfance - Texte complété
 





1 Message

  • Les marchandises sexuelles... et les autres ! 25 janvier 2013 21:29, par Jean-Philippe

    Merci pour cet article Me Josse.

    Mais permettez-moi un regard plus cynique, ou plus réaliste, peut-être.

    Société marchande, en déroute, en crise... on ne sait plus ce que fut hier, ce que sera demain... Ressentis confus, perte des relations... plus rien n’a d’humaine importance... prenons l’argent ! tout est à vendre.

    Enfin non, pas tout. Commençons par les babioles, les enfants, les vieux, les pauvres, les étrangers... les plus fragiles !

    Une fois de plus, ce sont eux qui vont payer de leur personne les conséquences d’un monde où, vous le rappelez, la sexualité et la tendresse se vendent à la découpe.

    Oui, commençons par préserver, protéger les plus fragiles. Il en va des fondements de notre société. Et portons ainsi les idées et les actes les plus humains, pour avancer vers le progrès.

    Un travailleur social.

    Répondre à ce message

Une Réaction, un Commentaire...?


  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)









 

Vos Réactions...


Sur le Forum...

2 mai 2019
Définition du Travail Social
L’amour de l’autre, c’est du christianisme. L’amour de l’outre, c’est de l’alcoolisme. Le travail social vise seulement à l’accueil inconditionnel, et (...)

5 avril 2019
Un médiateur des personnes en situation de handicap
Bonjour Je recherche les coordonnées du médiateur du handicap dans les Alpes Maritimes

23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Un éléve exclu par conseil de discipline peut-il revenir des son établissement avec sa famille. Pour voir l’assistante sociale. Le chef (...)


23 mars 2019
« J’ai assisté un élève en conseil de discipline »
Suite une bagare aux abords de l’établissement, l’un des eleves a sortit un couteau. Voyant la tournure des choses il le jette par terre. L’ autre (...)

15 mars 2019
Avis du CSTS relatif au fonctionnement des commissions et instances chargées d’étudier les situations individuelles
Qu’en est-il des rapports pour la ccapex, la personne expulsée ne se présente pas au rendez-vous, on me demande de rédiger les éléments connus de la (...)

23 février 2019
La maltraitance des personnes âgées vulnérables
Etant une victime d’une escroquerie financière et d’abus de confiance sur le site FC MINAGE je leur ai donné 30300 et je devais récuperer soit disant (...)


Besoin d’aide [2]
Recherche un stage AS
Urgent - postes à pourvoir au CHU de Bordea ...
OFFRE DE STAGE AUX ETUDIANTS ÉDUCATEURS SP ...
une équipe pour sortir les personnes âgée ...
poste Assistant social psychiatrie paris 12
recherche documentation [3]
Stage conseillère en économie sociale et f ...
Educ en prévention spécialisée [1]
Poste assistante sociale nice CDD
Pti coup de ras llbol
hierarchie assistante sociale/service hospit ...
Préparation de ma rentrée en formation
Projet de recherche CNRS
Recherche emploi sur Bordeaux
Dernier document mis en ligne

Programme des Journées du M.A.I.S. Tarifs - Repas - Hébergements Bulletin d’inscription

Droits de diffusion

Conformément à la législation sur la propriété intellectuelle, l'ensemble des documents publiés sur OASIS ne peuvent être reproduits sans autorisation. Hormis sur Internet, sont autorisées la reproduction et la diffusion non commerciales des articles du magazine, sous réserve de citation obligatoire des sources.
© OASIS - 1999/2019

| Se connecter | Plan du site | RSS 2.0 |  Contacts |