mercredi 23 novembre 2005



Prévention de la Délinquance
LE RAPPORT BENISTI NOUVELLE VERSION (10/2005)






Voici en fichier joint la synthèse du RAPPORT DE LA COMMISSION PREVENTION DU GROUPE D’ETUDE PARLEMENTAIRE SUR LA SECURITE INTERIEURE de l’Assemblée Nationale Présidée par le Député du Val de Marne Jacques Alain Benisti


PREAMBULE De Jacques Alain Bénisti

Avant de préconiser telles ou telles mesures pour endiguer et prévenir la délinquance, il nous faut admettre six principes en préalable :

1. Accepter que ce phénomène de société qu’est la délinquance n’est pas irréversible et que si nous, élus, décideurs à tous niveaux, affichons une vraie volonté politique de l’enrayer, nous possédons alors les meilleurs atouts pour y parvenir.

2. Admettre que tous les plans de prévention engagés ces dernières années ont échoués, et donc accepter de rompre définitivement avec ces derniers.

3. Savoir que sans coordination et fédération de toutes les actions il sera difficile d’atteindre ces objectifs.

4. Accepter et appliquer les décisions qui seront prises sans constamment les remettre en cause.

5. Sans moyens humains et financiers, toute politique de prévention est vouée à l’échec.

6. Bien sûr, tout ceci implique que nous prenions les bonnes décisions au bon moment.

Mais, avant de les prendre il nous faut appréhender les véritables raisons qui conduisent un jour, un adolescent à glisser dans cette spirale infernale qu’est la délinquance. Bien heureusement tous nos jeunes ne deviennent pas délinquants et l’immense majorité d’entre eux, même s’ils traversent ce que l’on appelle communément une crise d’adolescence, suit un parcours normal sans connaître de difficultés particulières.

Notre pays souffre, et nos concitoyens en particulier dans leur vie quotidienne, des faits et nuisances occasionnés par la délinquance et ce depuis des années. La véritable difficulté est de savoir pourquoi un adolescent, à un moment donné, a des comportements agressifs et violents à l’égard de ses semblables, adultes ou pas. Ensuite, il s’agit d’expliquer les raisons de ces rejets de la société dans sa globalité.

En fait, la source de ces agissements est toute à la fois d’ordre sociologique et psychologique. Certes, chaque être humain a un besoin fort de construire son identité individuelle pour exister. Ce parcours passe par différentes étapes qui vont de la crise d’adolescence aux conflits avec les adultes mais aussi par des difficultés d’insertion dans notre société.

C’est précisément dans la manifestation de ces étapes qu’il faut que nous agissions, tant dans le milieu familial que scolaire....

La suite du rapport en Fichier joint


Post-Scriptum
PDF - 62.9 ko
LE RAPPORT BENISTI NOUVELLE VERSION




Pour citer cet article :

- « LE RAPPORT BENISTI NOUVELLE VERSION (10/2005) » - OASIS - Le Portail du Travail Social - http://www.travail-social.com. - novembre 2005.